J’ai un nouveau petit frère

Je dormais dans les bras de mon grand-père, quand j’ai entendu Pici aboyer comme s’il avait été piqué par un moustique géant.

– Rikiiiii, Ana a amené un chaaaaat à la maison !

Je me suis réveillé immédiatement et j’ai levé la tête. Ana était entrée dans la chambre et elle portait dans ses bras une petite boule noire. Bobi et Pici aboyaient comme deux fous en essayant de lui toucher les bras.

 

 

Thomas in povesti pentru copii scrise de Riki&Friends

– Ça suffit les gars, il est tout petit et vous lui faites peur, dit Ana en montrant le chaton à Bobi pour qu’il puisse le renifler.

– Qu’est-ce que c’est que ce truc, tonton Pici?, demanda à Bobi en mettant son sentant effrayé la fourrure du petit. Ce n’est pas un chat… Pourquoi est-ce qu’on aboie ?

Grand-père et grand-mère regardaient toute la scène avec de gros yeux. Ils ne disaient rien.

– Comment ça ce n’est pas un chat, Bobi ?, demanda Pici nerveusement.

– Parce qu’il ne sent pas comme un chat, dit Bobi.

Pici grogna :

– Bobi, t’es bête! C’est un pauvre chaton tout sale, un bébé chat !

 

Bobi și Thomas în Povești pentru copii scrise de Riki&Friends

-Un bébéééé ?, demanda Bobi encore incrédule.

Je regardais toute la scène, stupéfait, exactement comme grand-mère et grand-père.

-Picioruş, arrête de t’en prendre à Bobi, finis-je par dire. Il n’a jamais vu un chaton. Comment pourrait-il savoir à quoi ça ressemble ?

Alors que Bobi avait encore son museau dans la fourrure du chaton, ce dernier commença à se mettre en colère.

Thomas noul personaj din Povești pentru copii scrise de Riki&Friends

-Miaouuuu!, cria le petit en frappant de ses pattes Bobi sur le museau.

-Aïe ! Il griiiiiiffe!, hurla Bobi et tout le monde se mit à rire. Pici abandonna l’idée de le renifler lui aussi et fit quelques pas en arrière.

Quant tout le monde se fut calmé, Ana nous raconta toute l’histoire : que le la maman du chaton était morte dans un accident de voiture, et que lui et ses trois frères et sœurs étaient orphelins depuis tout petits… Une gentille dame les avait trouvés et elle s’en occupait depuis deux semaines. Elle leur avait confectionné une petite maison en carton, dans laquelle les petits dormaient, enveloppés dans des couvertures. La boîte, elle-même, était restée dans le jardin du bureau de cette dame, donc en plain air. La dame avait réussi à en faire adopter un, mais il lui en restait encore trois et le temps était devenu très mauvais. Il pleuvait et faisait froid. Ana avait appris toute l’histoire chez le vétérinaire où la dame avait emmené les trois chatons pour un traitement contre le mal de ventre. En le voyant si petit et malheureux, Miki, la femme du vétérinaire, avait décidé d’en adopter un, une autre cliente en avait pris un deuxième. Il restait encore un petit pour lequel il n’y avait pour l’instant pas de solution. Il allait retourner vivre tout seul dans la petite boîte du jardin jusqu’à que la dame lui trouve un maître. Comme dehors il pleuvait, Ana ne pouvait pas supporter l’idée que le petit allait être seul, et l’avait amené à la maison. Voilà en quelques mots la petite histoire qui a perturbé cet après-midi calme, que je passais en train de dormir comme un chat dans les bras de mon grand-père.

– Et qu’est-ce que tu vas faire de lui, maintenant ?, demanda grand-mère à Ana.

– Je vais essayer de le faire adopter par quelqu’un…, répondit-elle. Je ne peux pas m’occuper de trois chiens et d’un chat. Je vais le prendre en photo, je mettrai les photos sur Facebook et lui trouverai un maître.

14937178_1300447563319766_3304415545323133057_n

Nous nous sommes tous calmés… Je n’ai rien contre les chats, mais les tout petits sont vraiment énervants et imprévisibles.

– Le pauvre !, dit Bobi, qui n’avait plus mal au nez. Le pauvre, il allait dormir tout seul dans une boîte en carton. Il fait si froid dehors…, ajouta le chiot.

Entre nous, le chat avait des griffes très petites et quand il a frappé Bobi, il l’a à peine touché.  Mais Bobi, même s’il est plus grand que Pici et moi, dans sa tête est resté un enfant. Tout lui fait peur.

– Oui, oui, le pauvre, dit Picioruș. Pourquoi es-tu si plein de compassion ? Tu n’es pas un peu hypocrite ? Quand on sort, qui court très vite pour attraper les chats qui vivent au sous-sol de la maison du coin de la rue ?

– Mais ceux-là sont très méchants, répondit Bobi pour se trouver une excuse.

– C’est pas vrai, le contredit Pici. C’est toi le méchant qui veut les mordre!

– Mais tu veux les mordre aussi, tonton Pici, répondit Bobi.

– C’est à cause de toi, je te suis!, dit Pici.

– Bah non, riposta Bobi.  Et que dire du chat des voisins qui se promène sur notre clôture en nous agaçant et en nous provoquant ?  C’est toi qui m’a dit depuis que je suis tout petit que celui-là, il faut l’attraper, et lui changer sa coiffure, n’est-ce pas ?

Je sais très bien qu’aucun des deux n’aime les chats et qu’ils les chassent dans la cour et dans la rue, mais toute cette bagarre était trop énervante pour mes oreilles.

– Arrêtez ! Vous êtes tous les deux méchants avec les chats, je leur ai dit, et je suis parti me coucher dans la valise de mon grand-père.

 

Riki&Friends

Grand-mère chassa Bobi et Pici de la chambre pour ne pas effrayer plus le chaton. Ils sortirent tous les deux la queue entre les jambes. Toute la soirée grand-mère s’occupa du chaton : elle le caressa, lui donna à manger et lui fit un petit lit tout chaud. À un moment donné, elle dit à Ana :

– Si tu ne trouves personne pour le petit, je vais le prendre à Piatra Neamț avec nous. Comme ça, Riki va avoir un petit frère.

– Quoooooiiii ?, j’ai crié en sautant du lit.

 

Bobi et Pici entrèrent en courant dans la chambre des grands-parents, pour vérifier si leurs oreilles très fines avaient bien entendu ce que grand-mère avait dit.

– Mémé, je n’ai pas besoin d’un petit frère, ripostai-je.

– Riki, tu dois être un gentil petit chien, me dit Ana qui comprenait tout ce que je disais. Regarde comme il est petit…

Pici commença à rigoler en aboyant :

– Qui n’aime pas les chats, hein, Riki?

Riki&Friends

Je n’ai pas répondu. Je suis un gentil petit chien, mais Ana ramène tout le temps toutes sortes d’animaux à la maison. J’ai attrapé tant de puces à cause d’eux… Ils ont fait tant d’espiègleries et c’est toujours moi qu’Ana a grondé.  Quand ils faisaient pipi dans la maison, j’étais suspecté aussi. Moi, Riki, faire pipi dans la maison…. Pouah.

En me voyant triste, Ana me prit dans ses bras et me caressa en me disant que j’étais son ange généreux et que le pauvre chaton avait besoin d’un abri.

Il va sans dire que le chaton s’appelle maintenant Thomas, personne ne lui a plus jamais cherché un maître. Quelques jours après qu’Ana l’eut apporté à la maison, nous partîmes à Piatra Neamt, les grands-parents, le chat et moi. Dans la voiture, Thomas n’a pas voulu dormir dans sa boîte, et il a miaulé  jusqu’à ce que grand-mère le sorte de là. Il se blottit alors à côté de moi sur la banquette arrière de la voiture, se couvrit de ma fourrure et commença à ronronner. Il avait une puce, ce petit. Une seule… et la puce a préféré ma peau. Elle m’a piqué plusieurs fois jusqu’à ce que grand-mère l’attrape. Je suis allergique aux puces et la peau me gratte terriblement maintenant.

Thomas dort avec grand-mère. Il ose même venir dans le lit où je dors avec mon grand-père. Au lieu de me caresser moi, les amis et les voisins des grands-parents caressent Thomas.

Mais j’ai un nouveau petit frère, non ? Un frère qui court maintenant après ma queue pour l’attraper en pensant que c’est une souris. Vous vous imaginez ce qu’il fait avec elle, non ?

 

Riki&Friends

 

Écrit par Riki

 Riki est le personnage principal du livre Les Aventures de Riki, nominé dans la catégorie Meilleur livre de Roumanie pour les Enfants au Gala Bun de Tipar-2014, le principal concours littéraire de l’industrie du livre roumaine.

Ceci est un blog écrit par 3 chiens – Riki, Pici, Bobbi, un matou – Thomas et une fille – Ana.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *